Depuis plusieurs années, les études et polémiques se suivent sur l'importance du lait maternel pour le nourrisson.

Dès la conception, la mère, dont le ventre renferme le fœtus va se développer pendant neuf mois, est déjà en relation intime envers l’enfant. Quand vient l’accouchement, le bébé doit être nourri et élevé de la façon la plus naturelle possible.

Il faut un allaitement régulier pour que le nourrisson puisse se développer physiquement et mentalement. Les chercheurs et médecins ne cessent de souligner que le lait maternel est un élément essentiel dans la nutrition infantile. Néanmoins, ces dernières années ont vu l’apparition grandissante de laits industriels.

image_112

Les apports nutritifs du lait maternel pour le nourrisson :

Le premier aliment du nourrisson est le lait. Il en est ainsi pour des raisons évidentes telles que ses éléments constitutifs. Le lait maternel est composé de plusieurs éléments qui sont très utiles chez l’enfant à tel point que la carence lactose peut lui être fatale.

En ce qui concerne les composants du lait maternel, ils varient du colostrum obtenu des premiers laits au lait de maturité. L’eau constitue le principal. Elle sert à désaltérer et donner les forces dont l’enfant aura besoin. Le reste se compose de glucide, de lipide et de protide. Trois éléments nutritionnels qui sont tout aussi importants chez le nourrisson que chez l'adulte. Ils lui permettent d’acquérir de l’énergie, de développer le fonctionnement de ses muscles et cellules.

De plus, le lait maternel contient des sels minéraux et d’oligo-éléments  tels que le magnésium, le fer, le potassium, le zinc et le calcium qui induisent le développement du cerveau  du nourrisson, de sa vision et de son squelette.

Et quand ces éléments font défaut chez le nourrisson, on dit qu’il souffre de carence alimentaire qui est la conséquence d’une insuffisance en lait maternel. Les bienfaits de celui-ci ne seront pas observés et l’enfant sera victime de toute sorte de malaises et de maladies.

Le lait maternel contribue au système de défense immunitaire de l’enfant. En fait, le lait humain contient de multiples éléments immunitaires contre les bactéries, les parasites et les virus. L’enfant mal allaité sera alors la cible préférée des diphtérie, coqueluche et grippe.

Les avantages de l’allaitement du nourrisson par le lait maternel :Chest feeding

Un nourrisson dispose en permanence,  de deux sources d’aliments qui sont disponibles à la demande.

Ce qui fait du lait maternel une nourriture fraiche et en théorie toujours disponible. Cette fraicheur est l’une des qualités essentielles dans l’alimentation humaine. Bien qu’il est possible de conserver le lait humain tout comme le lait de vache, les systèmes de conserve n’ont pas de place dans l’allaitement parce que le lait maternel passe directement de la mère à son enfant.

Bien évidemment, la mère qui y procède est celle voulant élever son bébé à la façon naturelle vu que nombreuses sont celles allaitant par biberons.

L’allaitement crée un attachement supplémentaire entre l’enfant et sa mère. C’est le prolongement de celui déjà établi dans l’utérus. L’effet inverse est tout aussi possible. Le lien maternel est plus fort que tous les liens dont les hommes et/ou femmes peuvent nouer entre eux.

Le lait maternel est disponible en tout temps, il est inutile de le préparer, de le chauffer ou de le laver. Il est facile à transporter et le nourrisson peut le prendre suivant la quantité qu’il désire jusqu’à satiété.

www.couchespourtous.com