La musique classique a de nombreuses vertus. En effet, on a démontré qu'elle diminue le stress, et qu'elle augmentait les facultés cognitives. D'ailleurs, elle est utilisée chez les malades atteints de troubles neurologies, comme Alzheimer.

Une idée répandue veut que faire écouter de la musique classique à son bébé ferait de lui un futur adulte plus intelligent. Mais qu'en est-il réellement ?

Bébé écoute Mozart

Vous avez sûrement déjà vu, en réalité ou à la télé, ces parents qui achetaient des CD de musique classique pour leur enfant, ou bien encore, ces femmes enceintes avec un casque audio sur le ventre, pour faire profiter leur bébé des bienfaits de Bach ou Vivaldi avant même sa naissance.

Eh oui, les parents feraient tout pour avoir l'enfant le plus beau, le plus intelligent possible, quitte parfois, à en faire trop. Trop d'activités, trop de stimulations. Il n'y a qu'à voir les ventes de jouets éducatifs pour s'en convaincre.

Il n'est donc pas étonnant de constater le succès de cette hypothèse, selon laquelle la musique classique augmente le QI de bébé.

Mais d'où vient cette idée ?

En 1993, dans la revue Nature, des scientifiques ont publié une étude, d'où il ressort que les étudiants écoutant Mozart (d'où « l'effet Mozart ») voyaient certaines capacités augmenter, plus particulièrement avec ce compositeur.

Depuis, l'étude a été passablement démentie, les effets n'étant visibles qu'à court terme.

Mais le mythe persiste, et beaucoup continuent à croire que la musique classique est liée à un QI plus important.

Doit-on, dans ce cas, faire écouter du classique aux enfants ?

La réponse est oui, bien entendu. Si la musique classique n'apporte pas autant de bénéfices que vous l'espériez, il n'en reste pas moins que c'est un excellent stimulant, que cela permet à l'enfant de découvrir et apprécier ce genre musical, et, peut-être, d'être plus sensible à la musique en général.

De plus, elle a tout de même des avantages reconnus, comme la baisse du stress et des facultés cognitives plus intéressantes le temps de l'écoute.

Elle a également tendance à calmer les bébés.

Aucune raison, donc, de ne pas en faire écouter à son bébé.

Ce qu'il ne faut pas faire, en revanche, c'est du « bourrage de crâne ». Inutile de le forcer à écouter des heures durant Mozart ou Bizet. Vous réussirez plus sûrement à l'en dégoûter.

Et cela est valable pour toutes autres activités.

Et les autres styles musicaux ?

Toutes les musiques sont bénéfiques pour les enfantset pour les bébés. L'important, c'est qu'ils soient ouverts à tout. Bien entendu, évitez les chansons trop vulgaires, essayez dediversifier aumaximum, et évitez de la mettre trop fort. Cela risque de l'énerver et votre enfant pourrait vite devenir incontrôlable.

Quoi qu'il en soit, les études menées jusqu'à présent reconnaissent le bénéfice de toutes les musiques, il n'y a donc aucune raison d'éviter un style en particulier, mais d’adapter ses choix de chansons en fonction de l'âge.

Vous avez la parole :

Et vous, adepte de la musique classique pour bébé ? Avez-vous vu une différence chez votre enfant ?

www.couchespourtous.com