VENTES FLASH DU WEEK-END !

close
Tétine ou pas tétine?

Voilà une question qui aura fait couler pas mal d'encre. La tétine, ce petit objet qui n'a l'air de rien, aime déclencher les passions. D'une part, chez les professionnels de la petite enfance, pédiatres, puéricultrices, institutrices, psychologues... Mais aussi dans votre entourage. Famille, amis, connaissance à la sortie de l'école, voisins... Tout le monde a son avis sur la question. Petite mise au point.

Téter, un besoin inné

Déjà, dans le ventre de la mère, bébé tète. Ce réflexe est indispensable, et pas forcément liè à la nourriture. En effet, la succion aide à réguler la respiration, la déglutition. De plus, elle libère des endorphines qui calment le nourrisson.

Doit-on donner une tétine aux nouveau-nés ?

Donner une tétine va combler le besoin de succion de l'enfant. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut la lui donner dès la naissance.

Les mamans qui allaitent le savent bien : bébé doit apprendre à bien positionner sa langue, sa mâchoire, pour prendre le sein. Cela prend un peu de temps. Donner une tétine à la naissance risque de perturber cet apprentissage. Il vaut mieux attendre quelques semaines si vous voulez lui donner sa sucette.

Bien entendu, le biberon pose moins de problèmes, étant lui-même doté d'une tétine. Cela étant, il n'est pas nécessaire de lui donner tout de suite sa « teuteute ». Bébé peut, de lui même, comme dans le ventre de maman, trouver le moyen de satisfaire son besoin de succion avec son pouce ou ses doigts.

Pourquoi donne-t-on une tétine aux enfants ?

Quand on devient parents, surtout la première fois, nous sommes souvent un peu dépassés. Nouveau rythme de vie, fatigue, stress... La tétine est souvent une solution face à un bébé qui pleure, afin de le rassurer et de le calmer.

Sachez que les bébés pleurent toujours pour une bonne raison : mal quelque part, faim, et besoin de sécurité.

Ce besoin de sécurité est comblé par la succion, les calins, le contact avec la mère. Les mamans qui allaitent à la demande répondent plus facilement à ces besoins. Mais il n'est malheureusement pas toujours possible d'être disponible. Il faut s'occuper de la maison, des autres enfants s'il y en a... La tétine va alors pouvoir pallier notre « absence » en rassurant bébé.

Tétine, avantage, inconvénients

Même si les professionnels ne sont pas tous d'accord, il existe des bons et des mauvais points attribués à l'usage de la tétine.

Outre le fait de calmer bébé, elle lui permet aussi d'être plus indépendant et de s'autoapaiser. Si bébé est moins stressé, les parents le sont moins aussi. De plus, il semblerait qu'elle diminue le risque de mort subite du nourrisson, en favorisant la ventalition, ce qui diminue le reflux. Ce dernier point, et pas des moindres, devrait déculpabiliser les adeptes de la sucette.

Mais les détracteurs ne sont jamais bien loin, avec un bon nombre d'arguments :

  • Parmi les plus connus, la tétine déformerait la dentition. Il est vrai que, malgré tous les progrès et recherches pour trouver la forme idéale, l'usage intensif de la tétine peut occasionner des problèmes de palais et de dentition.

  • Les bébés pleurent plus souvent. Oui. Quand votre enfant la perd à trois heures du matin. Ce qui est fort peu agréable, il faut bien l'admettre.

  • Elle est pleine de microbes. Et c'est vrai qu'elle traine un peu partout cette tétine, même, parfois, dans la bouche des parents. Mais il suffit de la laver et d'éviter de piquer la sucette de bébé.

  • Les enfants risquent d'en être dépendants. Cela peut arriver. Mais il s'agit là de cas plus rares. L'enfant peut considérer sa tétine comme son doudou, ce qui pose problème au moment, où, plus grand, il va devoir s'en séparer. Si c'est un besoin plus ancré en lui (besoin d'être rassuré par exemple), il faut voir avec un professionnel afin de connaître les raisons qui l'empêchent de la quitter et remédier à son sentiment d'insécurité.

  • Enfin, elle empêcherait l'enfant de parler correctement. C'est une mauvaise habitude à ne pas faire prendre aux enfants : lui permettre de parler avec quelque chose dans la bouche. Il faut lui apprendre à s'exprimer sans sa tétine, ce qui le rendra tout de suite plus compréhensible.

Quoi qu'il en soit, l'important c'est votre décision. Si vous considérez que la tétine est utile, et bien, donnez-lui. Il suffit de trouver un juste équilibre. Lui donner en dernier recours, quand on n'est pas disponible par exemple, et non pas systématiquement quand il pleure, sans en connaître la raison. Tout est dans la mesure, la tétine n'est pas une seconde maman.

Et le sevrage alors ?

Bébé a grandi et vous aimeriez qu'il abandonne sa sucette. Si certains enfants le font d'eux-mêmes, ce n'est pas toujours facile de faire perdre une habitude. Même s'il n'a pas de problème particulier (voir plus haut), l'enfant, comme l'adulte d'ailleurs, ne se sent pas rassuré à l'idée de se défaire d'un objet qui l'a accompagné pendant longtemps.

Commencez par diminuer la fréquence. Au fur et à mesure, ne lui donner pas quand il joue, parle, puis, à la sieste, pour , au final, l'abandonner définitivement.

Dans certains pays du nord, il existe une coutume assez rigolote et originale : l'arbre à tétine. Quand il est plus grand, l'enfant se débarrasse de la tétine en l'accrochant à un arbre. Il existe des tas d'arbres pleins de tétines, ce qui est pour le moins amusant.

Certains parents ont aussi des astuces mignonnes : la fée de la tétine, où on laisse sa sucette sous l'oreiller pour disparaitre pendant la nuit, la tétine en cadeau au père Noël, pour lui montrer qu'on est grand, et même la tétine envoyée par la Poste...

Vous avez des idées originales pour que vos enfants laissent leur tétine ? Partagez-les en commentaire...

www.couchespourtous.com

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant